L'EQUITATION UNE PASSION

Questions et reponses pour cavalièrs/ères et non
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le frison

Aller en bas 
AuteurMessage
merelch
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 40
Localisation : suisse
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Le frison   Ven 28 Sep - 23:52



Taille: Environ 1,50 m.
Robe: Noire. Les autres couleurs ne sont pas permises, et même les marques blanches sont à éviter.

Tête fine, assez longue et vive, surmontée de courtes oreilles et portées sur une encolure assez forte. Corps très fort et compact, épaules saillantes, arrière-main arrondie. Jambes assez courtes et vigoureuse, à forte ossature, paturons couverts de poils. Sabots durs et ouverts. Queue et crinière extrêmement fournies, cette dernière dit-on tombe parfois jusqu'à terre. Allure énergique et quelque peu exagérée. Port noble.

Tout en rappelant que les chevaux actuels ressemblent peu à leurs ancêtres, on peut affirmer que le Frison est l'un des plus anciens et des plus connus d'Europe. On signale un cheval lourd en Frise aux temps préhistorique, utilisé comme animal domestique il y a plus de trois mille ans. Ses descendants furent probablement les montures de la noblesse au Moyen Age, et ils figurent sur les tableaux des anciens maîtres flamands. A l'époque, le Frison a très certainement été fortement enrichi de sang Andalou et sans doute aussi de sang Oriental. Au XIX ème siècle, la vague du trot poussa les éleveurs à produire un cheval plus léger et plus rapide, mieux adapté aux courses qu'aux travaux de ferme. Cette orientation lui fut fatale et provoqua son déclin. A la fin de le Première Guerre Mondiale, il ne restait que trois étalons! Devant la gravité de la situation, quelques fermiers hollandais comprirent l'urgence d'une action rapide et bien menée. Ainsi fut sauvée la race que l'on reconstruisit avec des étalons Oldenbourgs. Lors de la Deuxième Guerre Mondiale le Frison connut un regain de faveur, car les véhicules motorisés se faisaient rarissime. Les fermiers recommencèrent à le demander car il s'adaptait à n'importe quel travail, et de fait sa population s'accrût rapidement. En 1954, la Reine Julianna accorda à la Société d'élevage du cheval Frison ,le titre de Société Royale. De nos jours, c'est un cheval d'attelage, inspirant une certaine nostalgie de nos compatriotes, un cheval de selle et de cirque où il fait merveille par sa puissance et son obéissance, mais il reste avant tout un cheval gai, gentil, loyal et très sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equi-passion.forumpro.fr
 
Le frison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'EQUITATION UNE PASSION :: L'équitation :: Les races-
Sauter vers: